L’épanouissement peut-il vraiment faire partie de la vie d’une maman solo? NON ! C’est la réponse que j’aurai donné si on m’avait posé la question il y’a quelques années.

Je croyais dur comme fer que l’épanouissement n’était pas à ma portée et qu’il me fallait de supers pouvoirs pour établir un équilibre familial avec une maman sereine et des enfants heureux.

Voici l’état d’esprit dans lequel je vivais il y a encore quelques années, quand je me suis retrouvée seule à élever mon fils. Et aujourd’hui el hamdulilah, je peux crier haut et fort que OUI l’épanouissement est à la portée de toutes les mamans et que NON il n’y a pas besoin de pouvoirs de supermaman pour réussir.

Je t’explique tout de suite comment je suis arrivée à cette conclusion.

Moi, c’est Ikrame, maman solo d’un petit garçon de 3 ans. Et cette révélation, je l’ai eu fin 2016. Je quitte mon mari et je me retrouve seule avec mon fils qui à l’époque n’avait que quelques mois.

Jusqu’ici rien d’étonnant. Tu connais sans doute d’autres personnes dans ce cas. Peut-être toi 🙂

Mon Engagement

Je me pose quelques instants et je me dis : « Ok, la décision était largement justifiée, mais celle-ci va radicalement changer ta vie et celle de ton fils, tu l’as voulu, tu assumes ton choix, donc maintenant tu dois aller de l’avant et prouver à toi-même et au reste du monde que malgré la situation tu peux offrir le meilleur à ton enfant. »

Un sacré engagement vis à vis de mon fils, de moi-même mais aussi vis à vis de mon Créateur qui m’a fait don d’un enfant merveilleux. Je me dois donc d’être à la hauteur.

A ce moment là, je dois absolument tout gérer d’une main de maître, il n’y a aucune personne relais pour me soutenir si je faiblis et surtout si je sombre j’embarque mon fils dans la même galère.

Ma Réalité

Cette première prise de conscience est un véritable déclic. Mon fils mérite le meilleur et je vais faire tout mon possible pour le lui apporter. Oui mais voilà, je n’ai pas le mode d’emploi de la maman épanouie et sereine qui rend ses enfants heureux.

On me répète sans cesse qu’être maman est le plus beau rôle dans la vie d’une femme. Que la maternité est la clé du bonheur, de l’épanouissement, de la réussite sociale. Que j’ai bien de la chance et que je n’ai aucune raison de me plaindre. J’ai en tête le portrait de cette maman tout sourire qui est le pilier de sa famille, qui apaise les petits bobos comme les grands soucis et qui se dévoue corps et âme au bien-être de ses enfants. Cette parfaite housewife qui remplit merveilleusement sa mission, sans jamais sourciller, sans la moindre difficulté, sans jamais flancher.

Sauf que la réalité de mon quotidien est tout à fait différente, loin d’être aussi idyllique. Je porte sur mes épaules le poids de toutes les responsabilités familiales. J’ai une multitude de casquettes à porter. Je joue sur tous les fronts : l’éducation de mon fils, mon travail à temps plein, les courses, le ménage, les sorties, l’école, les lessives, les repas à préparer, les factures à payer, une procédure de divorce en cours … Je gère ou plutôt j’essaie de gérer toutes ces missions absolument seule. Je fais de mon mieux, je suis mon instinct, un peu au feeling en me disant « vas y tente, tu verras bien ». Je fais des efforts, j’y mets de la bonne volonté mais les résultats ne sont pas là.

Je me sens seule et incomprise, je fais face à mes inquiétudes, je mets en doute mes capacités à être une bonne mère, je culpabilise, je perds peu à peu confiance en moi. Le tout mêlé à une fatigue physique et morale qui augmente jour après jour. Je pleure, je crie, je me sens nulle et frustrée. Un véritable mal-être s’installe.

La Révélation

Nous sommes en Mars 2017, je me balade au bord d’un lac avec mon fils. Alors que cette promenade aurait due être un moment de plaisir et de complicité, elle se transforme en un véritable cauchemar. Pourquoi ? Parce que je n’arrive pas à profiter du moment présent, que je n’arrive absolument pas à lâcher prise. Je suis là mais mon esprit est ailleurs à ressasser encore et encore toutes les choses à gérer. Au lieu de jouer avec mon fils qui s’amuse à sauter dans les flaques d’eau, je fais une énième crise de nerfs, je m’énerve et j’explose.

Et c’est là, dans le regard de mon enfant, ce petit être innocent, insouciant qui ne comprend absolument pas ce qu’il se passe, que j’ai ma deuxième prise de conscience : je ne peux pas rester dans cet état là, je dois réagir au plus vite pour respecter mon engagement.

Je cherche des solutions mais je ne trouve que des conseils en éducation positive tournés exclusivement vers le bien-être et l’épanouissement de l’enfant. Je suis en adéquation avec ces principes mais, comment garantir le bonheur à mon enfant si moi-même je suis complétement perdue et à deux doigts de l’implosion ? Comment procéder au quotidien ? Que faire concrètement ? Par quoi commencer ? Comment dégager du temps exclusivement pour moi?

En l’absence de réponse, je décide de me former.

J’étudie la sophrologie ce qui me permet de gérer mon stress, mes émotions et surtout de lâcher prise.

Je découvre la PNL (Programmation Neuro Linguistique) qui m’apporte de nombreux outils notamment sur ma façon de penser et d’agir, sur l’atteinte d’objectifs, sur l’amélioration de la communication.

J’enrichis mes connaissances en psychologie positive et en sciences de l’éducation ce qui m’aide énormément dans la compréhension de l’enfant, son évolution, ses apprentissages.

La prière et la méditation m’apaisent au quotidien et me procurent un véritable moment de déconnexion et de sérénité après une dure journée.

Imagine un instant, j’étais au bord de la dépression, je souffrais en silence, j’étais dépassée par les évènements et ces outils m’ont aidé à me réinventer. Des outils facilement accessibles que tout le monde peut utiliser.

Grâce à toutes ces sciences, je crée mon propre programme. Aujourd’hui, je suis en adéquation avec moi-même, mes besoins, mes aspirations, mes envies.

Ma Renaissance peut être ta Renaissance

Me former et chercher des solutions m’a pris du temps, beaucoup de temps. Et je travaille toujours à mon amélioration. D’ailleurs, j’ai décidé d’aller beaucoup plus loin et de devenir sophrologue certifiée et d’en faire mon métier. Pour cela, je suis une formation en sophrologie à l’école EFDS et la formation en web-entreprenariat de Saïd Amzil (www.saidamzil.com).

Les résultats sont là. Je suis plus sereine, je suis épanouie, j’ai plus confiance en moi et je suis dans de bonnes dispositions pour offrir le meilleur à mon fils et tenir mon engagement. Tout n’est pas parfait c’est certain, mais je sais qu’il existe des outils faciles à mettre en place pour garantir le bien-être et l’épanouissement de toute la famille.

En accédant à ma propre renaissance, je me suis dit que beaucoup de femmes aimeraient elles aussi y accéder. Je sais, pour l’avoir vécu personnellement, que beaucoup de mamans souffrent en silence sans savoir vers qui se tourner. Mon histoire est celle de beaucoup de mamans. C’est peut être aussi ton histoire. Aujourd’hui, je veux te dire que tu n’es plus seule et qu’il existe des solutions. Il n’y a pas de fatalité. Je suis là pour t’aider, t’accompagner à reprendre confiance en toi, à gérer tes émotions, à accéder au bonheur tant mérité. Tu as le potentiel pour réussir et atteindre tes objectifs. Il est simplement endormi, je suis là pour le réveiller.

C’est Maintenant que tout se joue

Tu es sur le point d’embellir ta vie. Libère toi de tes peurs et de tes frustrations. Laisse toi guider et accède au bonheur et à la sérénité. L’histoire ne fait que commencer. Pour écrire le premier chapitre de ta nouvelle vie, je t’invite à cliquer sur l’image juste à gauche.

Au plaisir !

Ikrame